09/03/2017 17:07
Après les abondantes chutes de neige des derniers jours, le risque d'avalanche est omniprésent dans les Alpes françaises, comme en attestent deux accidents mortels survenus en l'espace de quelques heures, mettent en garde mercredi 8 mars les autorités locales.
Photo fournie le 13 février 2017 par Radio Val d'Isère de secours sur le lieu d'une avalanche à Tignes. Photo : AFP/VNA/CVN

À Valfréjus, en Savoie, un groupe de trois snowboarders néerlandais âgés d'une vingtaine d'années, qui évoluaient hors-piste a priori sans détecteur de victimes d'avalanche sur eux, a été emporté mardi en fin d'après-midi par une coulée.

Le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Modane a retrouvé mardi soir 7 mars un premier corps sans vie, puis un second mercredi 8 mars après une intense journée de recherches qui a mobilisé "47 gendarmes, militaires, pisteurs et moniteurs de la station", a annoncé le capitaine Fabrice David.

"Depuis, plus rien et la nuit arrive, ça va être trop dangereux pour les secouristes. On suspend les recherches" avant de les reprendre jeudi 9 mars, pour retrouver le dernier Néerlandais, a-t-il ajouté.

Dans les Hautes-Alpes, où le risque avalanche est comme en Savoie à 4 (soit "fort") sur une échelle européenne de 5, trois avalanches se sont produites mardi 7 mars dont l'une a coûté la vie à un touriste français d'une cinquantaine d'années.

Mardi matin 7 mars, une avalanche s'était déjà déclenchée près de la seule piste ouverte à Tignes (Savoie) et son souffle de poudreuse a bousculé de nombreux skieurs sur une piste bleue. Cet épisode très rare n'a finalement fait aucune victime.

Les journées des 9 et 10 mars devraient connaître un retour du beau temps, synonyme d'affluence sur les pentes.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.