08/07/2017 09:44
Le Bureau gouvernemental a publié récemment une directive du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc concernant l’agrandissement de l’aéroport international de Tân Son Nhât de Hô Chi Minh-Ville et la construction de celui de Long Thành, province de Dông Nai.
>>L'AN donne son avis sur le projet d'aéroport international de Long Thành
>>Surcharge estivale à l’aéroport de Tân Son Nhât

Le chef du gouvernement a chargé le ministère des Transports et des Communications de missionner une société de conseil étrangère pour étude de tous les plans d’agrandissement de Tân Son Nhât proposés, y compris les possibilités d’extension au Nord et au Sud, en vue de bénéficier d’une capacité annuelle de transit de 43 millions de passagers. Ces plans et ceux proposés par les sociétés de conseil vietnamiennes devront être remis à la permanence gouvernementale avant fin décembre. Les études devront être réalisées conformément aux normes techniques internationales admises, pour une réalisation économe et une durée de travaux brève.

Construit en 1930, l’aéroport  de Tân Son Nhât, à Hô Chi Minh-Ville, figure toujours parmi les aéroports les plus fréquentés de la région.
Photo : Thanh Vu/VNA/CVN
 
Accélérer les travaux d’études de Long Thành

Dans sa directive, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a également enjoint les ministres concernés d’accélérer les études pour lancer le chantier de l’aéroport international de Long Thành, dans la province de Dông Nai, à près de 40 km de Hô Chi Minh-Ville. Il a également demandé au ministère de la Défense de cesser la construction des infrastructures d’un golf situé dans le secteur de Tân Son Nhât.

Ces dernières années, la surcharge globale de Tân Son Nhât a grevé l’activité des compagnies aériennes, d’abord en raison de nombreuses difficultés de régulation du trafic aérien. Le manque de places de stationnement d’appareils est aussi devenu critique. La capacité de transit de l’aéroport est actuellement de 25 millions de passagers par an, alors qu’il en a accueilli 26 millions en 2015, et plus de 32 millions en 2016, soit une augmentation de 30% en un an seulement.

Pour accélérer le début des travaux de l’aéroport international de Long Thành, le gouvernement a demandé l’avis de l’Assemblée nationale (AN) concernant les indemnisations d’expropriation et le relogement de la population concernée. La problématique a été présentée lors de la récente 3e session de la XIVe législature de l’AN qui s’est achevée le 21 juin. Le ministre des Transports et des Communications, Truong Quang Nghia, a exposé sa proposition de considérer les procédures d’indemnisation et d’assistance au relogement comme un sous-projet indépendant. Le but est de procéder rapidement aux indemnisations afin de libérer le foncier dans les meilleurs délais afin que l’aéroport soit en service dans les délais prévus. Vu Hông Thanh, président de la Commission de l’économie de l’AN, a indiqué que durant l’examen de cette proposition du gouvernement, la plupart des membres de la Commission économique de l’AN avaient souligné la nécessité de procéder rapidement aux indemnisations en vue de s’assurer du respect des délai, d’autant que ces procédures sont complexes et prennent beaucoup de temps.

Plan général de l'aéroport de Long Thành, province de Dông Nai.
Photo : MTC/CVN

La construction de Long Thành en trois phases

Actuellement, la province de Dông Nai a budgété l’indemnisation de plus de 5.600 ha avec un prévisionnel de 23.000 milliards de dôngs, et a engagé les premières phases de libération du foncier. Les administrations régionales viennent de recevoir l’autorisation de procéder à l’expropriation des terrains et son indemnisation. Les deux centres de relogement de Lôc An et Binh Son seront achevés dès cette année pour accueillir les 4.000 personnes concernées. Dông Nai attend néanmoins les études de faisabilité avant d’accélérer les procédures.

Ce grand projet national a été approuvé par l’AN lors de la 9e session de la XIIIe législature de l’AN. Dans sept ans, la première phase de l’aéroport international de Long Thành en vue d’une entrée en service en 2025. La construction de cet aéroport en cette période est inévitable pour le développement des grandes zones économiques du Sud et, plus largement, de l’ensemble du pays, en répondant à la croissance continue des besoins de transport aérien de personnes comme de fret, tout en réduisant la surcharge de Tân Son Nhât.

Selon le rapport établi par le ministère des Transports et des Communications, le projet d’aéroport de Long Thành représente un investissement total de 15,8 milliards de dollars pour ses trois phases. La première porte sur la construction d’une piste et d’une aérogare d’une capacité de 25 millions de personnes au plus et d’au moins 1,2 million de tonnes de fret par an. Elle sera mise en œuvre entre 2018 et 2025. La 2e deuxième phase verra la création entre 2030 et 2035 d’une deuxième piste et d’une autre aérogare d’une capacité annuelle de 50 millions de personnes et de 1,5 million de tonnes de fret. La dernière phase aura pour objet d’autres ouvrages de cet aéroport afin de porter sa capacité annuelle à 100 millions de personnes et à 5 millions de tonnes de fret, entre 2040 et 2050.

Thê Linh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.