30/12/2015 16:23
En cette fin d’année, des dizaines de groupes philanthropiques de Hô Chi Minh-Ville, souvent menés par des jeunes, organisent des activités en faveur des pauvres.
>>L’opinion publique française soutient la lutte des victimes de l’agent orange
>>Amphore International actif dans l’aide sanitaire au Vietnam
>>Le Vietnam à la conférence du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Des membres du groupe «Compassion in Vietnam» à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : TT/CVN

Un jour de décembre, dans la rue piétonne Nguyên Huê (Hô Chi Minh-Ville), une cinquantaine de membres du groupe «Compassion in Vietnam», avec guitares, tambours et banderoles, ont organisé un programme «Noël agréable». Rien qu’en un soir, ils ont collecté près de 4 millions de dôngs. En fin d’année, le groupe remettra 100 cadeaux, d’une valeur de près de 25 millions de dôngs, aux SDF de la mégapole du Sud.

«En outre, le club a offert des vêtements chauds et des articles de première nécessité aux enfants du village de Yang Reh, district de Krông Bông, province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre)», a informé Nguyên Ngoc Hiêu, un responsable du club. Il a ajouté qu’un espace de jeux en faveur des enfants a été installé dans ce même village.

Ces derniers jours de l’année, le groupe «Traces de pas vert» a proposé trois programmes de soins médicaux gratuits dans les provinces de Binh Thuân (Centre), Soc Trang et Tiên Giang (delta du Mékong). Plus de 1.500 personnes en ont bénéficié. «Cette année, nous avons mobilisé 1,2 milliard de dôngs pour aider les campagnards en situation de précarité», a confié Nguyên Huy Thanh, un  membre du groupe.

Don de vélos aux élèves pauvres de la province de Trà Vinh (Sud).
Photo : Thanh Hoà/VNA/CVN

Offrir des repas chauds le soir est un programme majeur du groupe G9. D’après Nguyên Thi Linh Ngoc, membre de ce groupe, aider les pauvres rend heureux et est un moteur pour surmonter ses propres difficultés dans la vie.

Bouffée d’oxygène pour travailleurs stressés

Ces deux dernières années, Lê Dinh Ky, 25 ans et domicilié à Huê (Centre), a participé activement aux activités humanitaires. «Chaque jour, je passe 10 heures devant l’ordinateur. En tant que programmeur, j’ai de nombreuses pressions dans mon travail. Ces activités philanthropiques me déstressent», a-t-il confié.

Ky et les membres du groupe «Les jeunes originaires du Centre» organiseront le 31 décembre un programme philanthropique intitulé «Printemps agréable» dans le district montagneux de Nam Dông, province de Thua Thiên-Huê (Centre).

Nguyên Huy Thanh, du groupe «Traces de pas vert», s’est réjoui qu’un nombre croissant de jeunes participent aux programmes caritatifs.

Hoàng Phuong/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï