22/07/2017 09:43
Réputées pour leurs particularités historiques et géographiques, les 36 rues et corporations du Vieux quartier de Hanoï sont considérées comme le centre du commerce et une des destinations touristiques principales tant à l’échelle nationale que mondiale. Se promener dans ce quartier mythique nous permet de nous immerger dans l’effervescence de la capitale.
>>Hanoï : à la découverte des 36 rues et corporations

La rue Lan Ông est le centre des boutiques de plantes médicinales traditionnelles. 

Lan Ông

D’une longueur de 180 m, la rue Lan Ông s’étire de la rue Hàng Duong (rue du Sucre) à la rue Thuôc Bac et tire son nom en hommage à un médecin célèbre du Vietnam : Hai Thuong Lan Ông, de son vrai nom Lê Huu Trac (1720-1791). Ce dernier est considéré comme le précurseur de la médecine traditionnelle vietnamienne. On pouvait trouver dans cette rue de nombreuses boutiques de plantes médicinales traditionnelles, tant vietnamiennes que chinoises. En effet, dès que le promeneur s’approche de la rue, il est frappé par les effluves et les parfums desdites plantes émanant des boutiques.

Les plantes médicinales traditionnelles dans un magasin à Lan Ông. 

Au début du XIXe siècle, la rue était nommée «rue de Fou-Kien», car elle était habitée par de nombreuses familles chinoises immigrées, originaires de la province chinoise du Fujian. C’est sous la période de l’occupation française (1947-1954) que le nom Phúc Kiên (Fuzhou) fut transformé en Lan Ông. La rue gardera cette appellation jusqu’à ce jour.

Thuôc Bac (rue des médicaments)

La rue Thuôc Bac, à côté des rues Hàng Thiêc et Lan Ông, comprend maintenant les magasins d'articles de ferronnerie. 

La rue Thuôc Bac (rue des médicaments) est longue d’environ 330 m. Cependant, face aux pressions économiques, à l’évolution urbaine et à l’intrusion de la modernité, les valeurs traditionnelles risquent de se perdre au fil du temps. Le métier traditionnel de la rue Thuôc Bac ne fait pas exception.

De nos jours, cette rue regroupe essentiellement les boutiques vendant des articles de ferronnerie.

Hàng Quat (rue des éventails)

Hàng Quat d'autrefois est la rue où ont été vendus les éventails. 

D’une longueur de 200 m, Hàng Quat (rue des éventails) relie la rue Luong Van Can à celle de Hàng Nón. Autrefois, elle se comportait de trois rues : Hàng Quat, Hàng Dàn (rue des instruments à corde) et Ma Vi (queue de cheval).

Aujourd'hui, Hàng Quat est connue pour ses boutiques des autels et accessoires au service du culte des ancêtres... 

Hàng Quat tire son appellation de l’époque de la colonisation française (XIXe-XXe siècle) en raison du grand nombre de fabricants et de vendeurs d’éventails. Aujourd’hui, cependant, Hàng Quat est connue comme étant la rue du métier de fabrication de tampons d’encre ainsi que la rue des boutiques des autels et autres accessoires au service du culte des ancêtres.

... Et pour son métier traditionnel de fabrication de tampons d'encre.

Tô Tich

Près du lac de l’Épée restituée, la petite rue Tô Tich, longue de 100 m en tout et pour tout, située dans le quartier de Hàng Gai de l’arrondissement de Hoàn Kiêm, est toujours animée.

Les magasins de tampons d'encre très colorés dans la ruelle Tô Tich. 

Entre ses deux trottoirs, on peut y trouver des magasins de souvenirs, des boutiques de tampons d’encre, mais également des comptoirs vendant salades de fruits, glaces et autres encas rafraîchissants. Cette ruelle attire de nombreux touristes qui s’y rendent afin de savourer pleinement l’atmosphère du Vieux quartier de Hanoï.

Hàng Gai (rue du chanvre)

Aujourd'hui, Hàng Gai est la rue des soies et des vêtements.

Considérée comme destination à ne pas manquer lors d’une promenade dans le Vieux quartier de Hanoï, Hàng Gai est incontestablement un centre commercial et touristique des plus animés. Aujourd’hui, la rue est considérée comme paradis de la soie avec ses nombreuses boutiques d’étoffes, d’écharpes, de vêtements et autres articles de soie.

Hàng Dào

Touristes étrangers à l'entrée de la rue Hàng Dào. 

Hàng Dào est une rue principale et caractéristique des 36 rues et corporations à Hanoï. La rue des teinturiers de la soie rouge s’est établie dès le XVe siècle. Hàng Dào signifie littéralement la rue où l’on vend des tissus teints en rouge. En effet, dès les XIVe-XVe siècles, les villageois, originaires essentiellement de Dan Loan, province de Hai Duong (Nord), sont venus s’y installer pour exercer leur métier de teinturerie.

Les boutiques de mode envahissent la rue Hàng Dào. 

Aujourd’hui, on trouve encore dans la maison communale au N°90A de ladite rue une ancienne stèle en pierre précisant qu’en 1706, l’édifice a été construit en l’honneur du Génie tutélaire de leur village d’origine, à savoir le patron des teinturiers. Le visage de la rue s’est vu changé à plusieurs reprises au cours de la période contemporaine. Hàng Dào attire désormais les touristes par ses boutiques de soie et de mode.

Hàng Bô (rue des paniers)

À l'heure actuelle, les boutiques des paniers, des bâches ont laissé la place aux magasins de mercerie. 

À 350 m du lac de Hoàn Kiêm (lac de l’Épée restituée), Hàng Bô relie les rues Hàng Dào, Hàng Ngang et Hàng Bac. Au XIVe siècle, Hàng Bô était connue sous le nom de la «rue des paniers». Pendant plusieurs années, c’était le rendez-vous de prédilection pour les amateurs de produits tressés de bambou, paniers, bâches et cageots notamment.

Une couturière travaille avec assiduité dans la rue Hàng Bô. 

C’est après 1945 qu’elle porte officiellement le nom de «Hàng Bô». La rue a bien changé depuis. Dorénavant, les commerçants de Hàng Bô vendent essentiellement des articles et accessoires destinés à la couture et à l’habillement. Autrement dit, Hàng Bô est devenue la rue de la mercerie.

(À suivre)

Texte et photos : Thu Hà Ngô - Diêu Thuy/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï