15/01/2016 11:36
Le ministre de la Défense a accepté de livrer 20 ha de foncier militaire pour l’élargissement de l’aéroport Tân Son Nhât. Une mesure prise pour alléger la surcharge de ce dernier.
Jusqu’à présent, l’Autorité de l’aviation civile du Vietnam (CAAV) gérait 22 aéroports dont 9 internationaux (Tân Son Nhât, Nôi Bài, Dà Nang, Cam Ranh, Phu Quôc, Cân Tho, Phu Bài, Cat Bi et Vinh).

Et le réseau des aéroports a la capacité d’accueillir 68 millions de passagers par an, mais aussi de transporter 1,4 million de tonnes de marchandises. L’an passé, le nombre des passagers aériens a atteint 62,2 millions pour une croissance annuelle de 14,5% pendant la période 2010-2015. Le volume des frets atteignait même 940.000 tonnes, soit une hausse moyenne de 10% par an.

L’aéroport Tân Son Nhât aura encore 20 ha de terrain pour l’élargissement.
Photo : Thê Linh/CVN

«Maintenant, les infrastructures ne rattrapent pas les besoins croissants du secteur de l’aviation du Vietnam. Certains aéroports sont surchargés comme Dà Nang, Phu Cat, Cam Ranh et notamment Tân Son Nhât», a indiqué Lai Xuân Thanh, directeur du Département de l’aviation civile du Vietnam.

Ces dernières années, la surcharge dans tous les secteurs de l’aéroport Tân Son Nhât a freiné l’exploitation des compagnies aériennes. En effet, la régulation des flux de trafic aérien a entraîné de nombreuses difficultés. Le manque des places de stationnement est quant à lui devenu critique. Sa capacité d’exploitation est de 25 millions de passagers par an, tandis le trafic passagers a atteint 26 millions en 2015.

Plan détaillé sur l’utilisation de ces 20 ha

Face à cette situation complexe de l’aéroport Tân Son Nhât, le ministère des Transports et des Communications a demandé au ministère de la Défense de livrer 9 ha de son foncier militaire pour élargir les pistes et les aires de stationnement. Heureusement, l’aéroport a obtenu beaucoup plus : 20 ha de terrain.

«La délivrance de 20 ha de terre à l’Aviation civile du Vietnam résoudra sur le court terme de nombreuses questions de l’aéroport Tân Son Nhât», a estimé Lai Xuân Thanh.

Par ailleurs, le Département de l’aviation civile est en train de soumettre au ministère des Transports et des Communications un plan détaillé sur l’utilisation de ces 20 ha. Précisément, il compte créer des aires de stationnement supplémentaires, élargir les pistes déjà existantes, augmenter la capacité d’exploitation, et améliorer la régulation des flux du trafic aérien. Voici donc les mesures temporaires prises avant la mise en service de l’aéroport Long Thành.

«Le développement économique demeure la question centrale du pays. Tous les ministères et branches doivent s’arranger pour réaliser cet objectif. Ainsi, le ministère de la Défense a décidé de livrer le foncier militaire à l’aéroport Tân Son Son», a souligné le ministre de la Défense, Phùng Quang Thanh, lors d’une vidéo-conférence entre le gouvernement et les localités, qui s’est tenue le 28 décembre dernier.

Enfin, le Département de l’aviation civile du Vietnam a pour volonté d’accélérer le projet de planification du transport aérien pour la période 2016-2020 et se donne jusqu’à 2030 pour répondre à son développement.
 
Duy Minh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï